Articles

Affichage des articles du juillet, 2016

PRESSE

MEDIUM LES JOURS 
DE PLUIE 
"Diablement passionnant" (Radio Evasion), "Un roman d'amour obsessionnel" (Grazia), "Une balade barrée détonante" (Ouest France), "Se lit comme une course poursuite tarantinesque" (Bookalicious), "On en revient ensorcelé"  (L'Alsace), "L’un des romans les plus farfelus qu’on ait lus au cours des dernières années" (Le Journal De Montréal), "Louis-Stéphane Ulysse explose la gamme" (Rock'n Folk), "Entre l’appel de l’étrange et l’exaltation de la Liberté" (Apart TV), "Un voyage temporel et sensoriel" (Le Mediateaseur), "Si les OVNI vous intriguent, foncez !" (Café Powell), "Un OVNI, et même un OVNI étrange" (Vie De Geek), "Inclassable" (Sensations Rock), "Tellement inclassable que c'en est une bénédiction !" (Quatre Cente Quatre Webzine), "Hilarant et décalé à la Hunter S. Thompson" (Librairie Charybde), "400 pages pied au plancher" (Le Bonbon Nuit), "Peut-être le meilleur bouquin jamais écrit à leur sujet" (Abus Dangereux), "Une super lecture qui change de l'ordinaire" (Love Of Book), "Une histoire incroyable !" (Radio Nova), "Au coeur même du magnétisme et du désir" (Club Un Livre Un Jour), "Un bel hommage à l’amour d’un couple" (Tu Lis Quoi), "Un hymne à l'amour détonant et drôle" (Radio Rennes) "Drôle, tranchant, émouvant, cynique, empathique, fou" (Comme Une Grande Fille), "Totalement fou" (Roman Sur Canapé), "C'est drôle, c'est sensible, c'est hypnotique" (La Nouvelle Librairie Sétoise), "Une balade mélancolique, érudite, hallucinée" (New Noise).



LA SOLITUDE 
DE L'OURS
POLAIRE 
"La bande son accompagnant ce magnifique texte est de Caroline Duris. Elle donne encore plus de profondeur aux mots de Louis-Stéphane Ulysse" (dzahell). "Une histoire poisseuse et onirique, entre non-dit et violence, folie et mort, qui laisse une impression de malaise"(Tara Lennart). "Un livre à découvrir absolument" (Les amours de livres). "Ce texte si court pose tant de questions qu’on ne se lasse pas de le lire encore et encore, de plonger toujours plus loin dans l’espoir – ou la crainte – de toucher le fond. C’est à se demander comment aussi peu de paroles peuvent évoquer autant de défaites, laisser tant de choses dans la pénombre des phrases à moitié dites, et on en vient à comprendre, à force de réfléchir, que ce texte est bien plus qu’un rassemblement de paroles, qu’un récit" (La Bauge littéraire). "La Solitude de l’Ours Polaire est une expérience audacieuse et réussie, une immersion différente dans le monde de la lecture" (Pensées libres). "La Solitude de l’Ours Polaire se lit et se relit sans lassitude. Le texte de Louis Stéphane  Ulysse ne plaira pas à ceux qui cherchent dans la lecture un moyen aimable et facile de passer un bon moment afin d’oublier la misère du monde.  C’est un choc frontal"  (Salon littéraire).



HAROLD 
"Lyrique, foisonnant et envoûtant, Harold est un édifice ambitieux qui n'a pas beaucoup d'équivalent dans le paysage français. Louis-Stéphane Ulysse a créé un univers sang et sépia, où se mêlent des personnages réels" (Les Echos) "Le livre se dévore d’un trait, c’est brillant, très documenté, on est proche d’un James Ellroy" (L'Alsace). "Un véritable coup de coeur, qui figure parmi les meilleurs livres de ma pile « rentrée littéraire ». A découvrir d’urgence!" (Artscape). "Harold est un roman insaisissable, mouvant, qui ne cesse de bifurquer, mêlant avec subtilité les tons et les genres. Partant du célèbre film d'Alfred Hitchcock Les Oiseaux, Louis-Stéphane Ulysse bâtit une intrigue étonnante" (Noir comme du polar). "Un roman au fantastique déroutant dans lequel la glaciale actrice Tippi Hedren vit une idylle inattendue avec l'un des figurants du film : un corbeau" (Le Monde) "Dès les premières pages, il se dégage une ambiance particulière. On pressent qu'Harold est bien loin d'être d'un corbeau commun. Avec une écriture qui se révèle un véritable appeau, impossible de s'en détacher !" (Paperblog) "C’est un roman à thèmes multiples, l’amour, le désir, l’illusion. Certes, c’est un  polar,mais  c’est aussi  un bel  hommage à  un monde disparu :  Hollywood dans les sixties" (Le Genou de Claire) "Roman foisonnant, se lit d'une traite grâce à ses chapitres courts" (Dasola). "Magnifique roman sur la folie furieuse d'Hollywood" (Voici). "Une façon fascinante de revisiter Hollywood" (Claude Sérillon). "Un suspens hors du commun" (France-Infos). "Une sombre atmosphère d’envoûtement éroti-que" (Grazia). "Fresque de la fin d'une Amérique" (France Culture). "Un mélange des genres où les auteurs français ne se risquent pas souvent" (France-Inter). "Original et passionnant"(Librairie le Furet du Nord).


LA FONDATION POPA 
"Une fable mélancolique et virtuose" (L'Alsace), "Roman singulier, à l'ironie mélancolique" (Le Figaro), "Est sorti il y a quelques semaines un O.L.N.I., un Objet Littéraire Non Identifié, un roman qui s'appelle La Fondation Popa... C'est une rencontre tout a fait étrange avec un personnage amnésique. Cette fondation c'est Cloche-merle. On y croise des personnages incroyables… " (France-Musique), "L’auteur laisse entendre qu’écrire c’est témoigner, alors que raconter c’est résister, ça donne à voir plus fort que la vie, plus grand peut-être…" (France-Culture), "Un livre extrêmement riche et singulier" (Culture-Café), "Un univers poétique délicieux" (Femmes d'aujourd'hui), "C’est un texte sur la création, la filiation, la transmission, «Qu’est-ce que l’on donne», «Qu’est-ce qu’on laisse», avec des personnages qui font comme ils peuvent avec ça. «Que fait-on de l’art dans nos vies ?», «Est-ce que cela peut encore aider quelqu’un ? », Ce livre ne raconte pas l’histoire d’une personne mais de plusieurs vies qui se cherchent un même ciel " (Le Magazine des livres). "Évocation surréaliste, parfois ironique et un peu cruelle du monde de l'art et de l'art dans le monde, mais aussi roman autour de la création, la mémoire et la transmission, La Fondation Popa ne manque ni d'élégance, ni de qualités. Si son style extrêmement pur évoque étonnement les grands de la ligne claire, le roman emprunte aussi au charme suranné des Perec, Raymond Roussel ou Kafka, tout en débordant parfois vers les excentricités contemporaines d'un Will Self" (Fluctuanet). "Le Prix du Style 2007 à Louis-Stéphane Ulysse pour La fondation Popa... Les membres du jury ont salué la beauté fluide de la langue de Louis-Stéphane Ulysse, une langue mise au service d’un univers original, déroutant, drôle, tendre et poétiquement existentiel" (Le Monde des livres).


INTERVIEWS, SONS ET IMAGES

DANS MA TÊTE EN TEMPS RÉEL (OU PRESQUE)




"Dans ma tête en temps réel (ou presque)" est un site Tumblr où je partage au quotidien, sons, images, textes et tout ce qui peut nourrir mon écriture sans que j’en ai toujours conscience. J'essaye de donner un peu de mon "univers" sans le filtre de l'explicatif. J’aime bien l’idée d’être suivi par des gens qui ne sont pas dans la même langue ni dans la même culture que moi. On peut accéder au site complet avec ce lien.