LA SOLITUDE DE L'OURS POLAIRE / PENSEES LIBRES






My ebook is richer than yours.

J’ai récemment eu le plaisir de jouer l’apprentie sorcière avec le dernier-né d’e-fractions.com, maison d’édition numérique qui publie peu, mais bien, en numérique évidemment.

La Solitude de l’Ours Polaire de Louis-Stéphane Ulysse est un texte magnifique qui raconte une histoire poignante. Pour en savoir plus sur le sujet, je vous recommandel’excellente chronique sur le site de dzahell qui devrait vous donner de sérieuses envies de lecture.

Mais La Solitude de l’Ours Polaire n’est pas un livre ordinaire, c’est un livre enrichi. Et c’est ce dont je vais vous parler : de son aspect technique. Un livre numérique est considéré enrichi lorsqu’il intègre son, ou images, ou les deux au fil de sa lecture.

Enrichi ou augmenté ?

Enrichi est à mon avis mal choisi, une mauvaise traduction de l’expression anglo-saxonne ‟ augmented ebook ”. Livre augmenté est plus précis, plus correct. D’un point de vue sémantique, ‟ livre enrichi ” suggère que la valeur intrinsèque du livre en question est moindre dès lors qu’on le prive de sa ‟ valeur ajoutée ”. ‟ Livre augmenté ” revient à dire qu’une dimension supplémentaire lui est conférée, sans suggestion de ‟ meilleur ” ou de ‟ moins bon ”. Et je crois que c’est mieux ainsi

Ce livre s’accompagne d’une musique de Caroline Duris.  C’est ce qui en fait un livre augmenté et les deux se lient harmonieusement tout au long de la lecture. Kant a dit que la musique est la langue des émotions ; ici, texte et musique parlent d’une même voix, mais ont tous deux une âme et une atmosphère qui leur sont propres et leur permettent d’exister aussi bien ensemble que séparément.

Car suivant le type d’appareil que vous utilisez pour vos lectures numériques, vous risquez de devoir les utiliser séparément.

Bienheureux les utilisateurs d’iOs, car le royaume du numérique augmenté leur appartient.

Le livre a été conçu principalement pour le système d’exploitation iOs (Apple, pour ceux qui ne sauraient pas). Donc si vous possédez un iPad ou un iPhone, félicitations, tout va marcher comme sur des roulettes. Par contre si vous possédez autre chose, de la vieille liseuse asthmatique d’il y a 3-4 ans à la superbe tablette Galaxy Note en passant par toutes sortes d’appareils dont le système d’exploitation n’est pas une pomme, ça se complique… Mais ne vous en faites pas, il y a toujours une solution.

Mais pourquoi l’éditeur a t-il privilégié Apple ?

Bonne question… Eh bien c’est tout simple : il n’a pas eu le choix. Techniquement parlant, seul l’iOs d’Apple avec iBook/iTunes permet de lire correctement un fichier EPUB texte+son, tout en un. Les autres en sont à l’heure actuelle, incapables. Ne me demandez pas pourquoi, ce serait trop long à expliquer. Disons pour faire court qu’une bataille fait rage entre les divers standards utilisés pour produire un livre numérique (augmenté ou pas) et que tant qu’un vainqueur n’aura pas été déclaré, les éditeurs numériques seront contraints de faire des choix et privilégier la plate-forme la mieux adaptée à leur produit. Parce que si vous voulez optimiser votre livre pour tous supports, c’est possible (en théorie) mais ça va vous prendre tellement de temps et de maux de tête que vous ne le ferez pas (en pratique).

Revenons plutôt à nos moutons digitaux…

J’ai donc testé l’ouvrage sur plusieurs supports et plusieurs applications, et voici les résultats, ainsi que quelques conseils pour rendre votre expérience la plus fluide et agréable possible.

First things first.

Lors de l’achat du livre, http://e-fractions.com/librairie/ – vous avez 3 options de plateforme, clairement indiquées : une version iOs (Apple), une version tous supports (Android, Windows…) et une version Kindle (Amazon). Toutes sont au même prix, choisissez la vôtre, payez, téléchargez… et après, on fait quoi ?

Vous avez une Pom, Pom, Pomme…

Facile…lancez votre app (iBook), en haut de la page 4 juste au dessus de la première phrase du livre, vous avez un lecteur de musique. Super, c’est comme ça que doit se passer. Allez-y, cliquez, réglez le son à votre convenance, mettez vos écouteurs si le cœur vous en dit, lisez, tournez les pages, laissez vous emporter… Vous voici plongé au cœur de l’univers littéraire et musical imaginé par l’auteur et l’éditeur.

CAVEAT – Si vous ne voulez plus de la musique, je vous conseille de baisser le volume son de votre appareil. Pour des raisons techniques indépendantes de la volonté des concepteurs, (c’est la faute au code) le lecteur de musique n’est accessible que de la page 4.

Si vous lisez sur votre Mac, ne comptez pas sur Digital Editions pour lire ce livre. Il vaut mieux utiliser Calibre (lecteur gratuit, version récente SVP) qui vous offre les mêmes possibilités de lecture augmentée que l’iBook. Halleluya.

Pour le petit bonhomme vert, les machins à fenêtre et les autres.

Pour le reste du monde digital (Android, Kobo et al.) c’est moins évident. Mais ça peut le faire, comme on dit… Choisissez l’option ‟ Tous supports ” et vous recevrez deux fichiers séparés : un EPUB pour le livre et mp3 pour la musique. Un peu de patience, un peu de méthode, vous allez y arriver. Même si vous n’êtes pas un geek certifié…

De quoi avez-vous besoin ?
A priori rien, vous avez déjà tous les outils nécessaires sur votre tablette (ou liseuse, c’est selon). À savoir :
- Votre logiciel de lecture habituel. Kobo par exemple, mais vous pouvez aussi utiliser FB Reader ou CoolReader par exemple (gratuits et disponibles sur le Google Play Store).
- Votre lecteur de musique favori. C’est tout simple : il vous suffit d’envoyer vos fichiers dans leur bibliotèque respective. Si votre équipement (liseuse, tablette ou smartphone) est relativement récent, l’opération est automatique.

À présent, ouvrez le fichier EPUB. En page 4, vous trouverez un message vous informant que le fichier audio n’est pas supporté par votre appareil ou application. Pas de souci, cela ne veut pas dire que votre équipement est défectueux. Allez maintenant sur votre lecteur de musique, ouvrez le fichier mp3 que vous venez juste de télécharger, cliquez… c’est parti ! Il ne vous reste qu’à retourner à votre livre et commencer votre lecture. Vous n’avez rien à envier aux Apple Afficionados. Je gage que des la première page, vous aurez oublié vos petits tracas techniques et la frustration qui les a accompagnés.

Et pour le Grand Méchant Loup…

Vous avez un compte Amazon et/ou vous lisez sur Kindle ? Pas de problème, tout est prévu. Sur le site de l’éditeur, choisissez la version Kindle. Amazon utilise un format propriétaire (awz) pour ses ebooks et par conséquent ne lit pas les fichiers EPUB traditionnels. Vous recevrez donc le livre d’un coté et le fichier mp3 de l’autre. La procédure pour obtenir lecture + musique en simultané est la même que pour Android/Windows ci-dessus, lancez d’abord votre application Kindle, ouvrez le bouquin, etc…



Une autre façon de lire.

Le livre augmenté est la conséquence naturelle du livre numérique, une sorte d’évolution darwinienne qui permet à de nouvelles espèces, avant-gardistes et évolutives, de se développer. L’Ours est avant tout un livre, mais il est aussi un travail créatif et collaboratif.

Je ne crois pas que le livre augmenté prendra la place du livre traditionnel. Mais les deux peuvent exister sans que l’un nuise à l’autre. La Solitude de l’Ours Polaire est une expérience audacieuse et réussie, une immersion différente dans le monde de la lecture et qui vous laisse entrevoir les possibilités d’un futur tout proche…

Augmenté ou pas, La Solitude de l’Ours Polaire se lit et se relit sans lassitude. Je le sais, je l’ai fait plusieurs fois alors que je testais à travers de multiples supports. La musique est une toile de fond délicate, émouvante et envoûtante. Elle s’écoute avec ou sans le livre. D’ailleurs je l’écoute en écrivant ce billet.

Bonne lecture, bonne écoute. Ensemble ou séparément.

Julie

Source : http://penseeslibres.com/my-ebook-is-richer-than-yours/