POUR L'AMOUR D'IVY / ALAIN FEYDRI



Se réveiller le matin avec le You've got good taste des Cramps, c'est s'assurer que rien dans la journée ne résistera à votre énergie... Riffs bulldozer de Domina vénéneuse dans la cuisine, tandis que son Frankenstein hystérique de mari explique du fond du garage, à quel point c’est bon pour sa santé de manger de la bimbo à chair tendre... 


Il y a des groupes plus connus, plus prestigieux, plus importants, mais bien peu capables d'embarquer à ce point dans un univers «autre», en y connectant toutes sortes de références improbables - en gros: de l'excentrique édenté au taré irrécupérable - mais ayant toutes en partage ce désir, cet appétit de vie, sans équivalent... Et c’est de ça que parle le très bon The Cramps, pour l'amour d'Ivy d'Alain Feydri... Wah... Achetez-le, volez-le, mangez-le, mais lisez-le ! Les éditions Camion blanc le ressortent mieux que neuf, gonflé, customizé, avec en prime les illustrations de Gil Deluxe, artiste-peintre inspiré/passionné par la foudre mojo du couple infernal... Et ça le fait.

La grande force du travail de Feydri, c’est que, bien que complet, pointu, précis, il n’est pas excluant pour un rond. Pas besoin de capter grand chose à tout ça, le livre fait le job pour vous. En le refermant, difficile de ne pas être touché par l'une des plus belles histoires d'amour du rock n'roll, comme difficile de ne pas comprendre que les Cramps synthétisent toute l’histoire de la musique populaire nord-américaine - de préférence la plus sous-estimée, à la fois la plus naze et la plus pure -, sans passer par la case théorie/critique, juste en restant sur le désir, l’énergie, et l’envie plus forte que tout de « faire », de s'y coller, sans se prendre le chou. 

On retrouve au fil des pages ce truc intemporel, genre « à relire tous les cinq ans avec le même plaisir », comme pour un bouquin de Philippe Garnier. The Cramps, pour l'amour d'Ivy, c'est avant tout le partage d'une passion à la bonne distance, sans être dupe. Pas de volonté à faire le malin sur un sujet pourtant maîtrisé sur le bout des doigts, mais pas l’envie non plus de faire passer des vessies pour des lanternes ; Alain Feydri dit ce qui est, en donnant les outils de décodage, les sources, la possibilité de se faire son opinion, et d'entrer dans l'univers du groupe par la porte de son choix.

Avec le web, on sait que les lecteurs du genre se font plus rares, dans la mesure où ils ont l’impression qu’ils auront tout, et mieux, sur leur écran - à l’oeil, à leur main -, en gardant le final-cut de ce qu’ils veulent en retenir... Sauf que le livre de Feydri donne encore plus, en apportant du sens et de la profondeur. Il trouve le fil rouge qui donne le sel du groupe, son intégrité, ses zones d'ombre, ses contradictions, son humour ainsi que sa poésie... Tout ce qui fait que les Cramps étaient, et resteront, probablement inégalés.


Page facebook de Gil Deluxe

Le site des éditions Camion blanc


Page facebook consacrée à Poison Ivy