HAROLD / SAHKTI / SITE CRITIQUES LIBRES. COM

mediumHarold de Louis-Stéphane Ulysse
Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers , Littérature => Francophone
critiqué par Sahkti, le 10 septembre 2010 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 36 ans)
La note: 8 etoiles
Visites : 29 

Sombres destinées

Chase Lindsey est éleveur d'oiseaux. Il les recueille, les élève, les donne, les dresse, les vend... Des volatiles de toutes sortes avec lesquels il a noué des relations particulières. Notamment avec Harold, un corbeau bagué qu'il recueille en 1961. Entre l'animal et l'homme va se construire une étrange histoire. Jusqu'en 1962, date à laquelle a lieu le tournage du film "Les oiseaux" de Hitchcock. Harold est appelé à jouer un grand rôle dans l'aventure. Ce qui provoque davantage de crainte que de fierté dans le regard de Chase; ce dernier a appris à cerner le corbeau et à s'en méfier. Surtout lorsque l'actrice Tippi Heddren ne cache plus la fascination qu'elle éprouve pour la bête.
Le tournage est parsemé d'énormes difficultés, les oiseaux ne répondent pas comme le Maître l'espère et Chase se retrouve embrigadé dans une drôle d'histoire avec des petites frappes locales.


Je me suis tout simplement régalée avec ce roman de Louis-Stéphane Ulysse !
Tout d'abord pour la construction de l'histoire, le choix narratif, la grande part accordée à Harold tout en ne basant pas tout sur lui mais aussi sur Chase, sur Hitch, sur Tippi Hedren ou Eva Beaumont.
Ensuite pour la trame, cette idée d'un corbeau pas très net qui ne met pas le désordre là où on l'attend, qui agit avant tout sur les âmes avec les dégâts que l'on imagine.
Enfin pour ce milieu cinématographique, mélange de fiction et de réalité, dans lequel l'auteur nous balade avec aisance.
Son écriture est fluide, concise, dénuée de toute fioriture inutile ou pesante. Dès lors, le récit avance à un bon rythme, prenant le temps de s'attarder sur certains détails et sautant allègrement les semaines lorsqu'il s'agit d'insister sur le caractère récurrent de quelques éléments.
Une des qualités de ce roman est cette proximité créée avec le lecteur autour du sujet. Tout le monde connait Les oiseaux, Hitchcock ou Tippi Hedren. Il est alors si simple de se glisser dans l'histoire, ce drame qui se joue sous nos yeux, et de se sentir proches des protagonistes, dans ce qu'ils ont de vulnérable ou d'agaçant.
Un bon roman noir, à découvrir !
   Version imprimable   Partager sur Twitter  Partager sur Facebook

source :http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/24213