HAROLD / BLOG "MOI, CLARA ET LES MOTS"

MERCREDI 1 SEPTEMBRE 2010

Louis-Stéphane Ulysse - Harold


Editeur : SERPENT A PLUME - Date de parution : 26/08/2010 - 342 pages  qui happent le lecteur...


Etat de Californie, 1961, Chase éleveur d'oiseurs recueille un corbeau blessé. A sa patte, il découvre une bague argentée gravée au nom d'Harold. Très vite, Harold se montre très différents des autres oiseaux : intelligent et comme poussé par une détermination d'arriver à des propres fins. Chase est contacté   pour participer au tournage du film Les oiseaux d'Alfred Hitchcock. Entre la  fascinante actrice Tippi Hedren et Harold, une relation  très étrange s'instaure. L'oiseau  semble s'être appropriée l'actrice. Chase se méfie des réactions d'Harold et il a bien raison. Le tournage du film prend plus de temps que nécessaire et Chase découvre l'arrière du décor  du cinéma d'Hollywood à ses propres dépens. 


Avertissement : O toi, l'amoureux de la nature qui t'émerveille avec tendresse devant un merle picotant un ver de terre  ou un rouge-gorge qui chante aux aurores, après ce livre, ta vision des oiseaux sera modifiée...  

Quel livre ! Dès les premières pages, il se dégage une ambiance particulière. On pressent qu'Harold est bien loin d'être d'un corbeau commun. Avec une écriture qui se révèle un véritable appeau, impossible de s'en détacher !


Et c’est avec plaisir que j’ai suivi le tournage du film mythique Les oiseaux. Les détails, les problèmes techniques permettent de revisionner ce film sous un autre angle. Tout s'enchaîne à merveille et je me suis déconnectée du présent. La forte personnalité d'Hitchcock, l’énigmatique Tippi, les inquiétudes de Chase, l’ensemble crée une tension palpable. 

Au fil des pages, on plonge dans une autre ambiance liée au contexte de l’époque. Sous les paillettes du Hollywood des années 60, il y a la mafia, l'agent sale et des politiques qui veulent mettre de l’ordre. Changement d’ambiance, Chase le gentil éleveur devient l’un des rouages d’une histoire sombre. Et, l’ombre d’Harold devient plus inquiétante…

Je n’ai pas vu le temps passer tellement prise par cette lecture ! Déconnection totale avec le présent garanti. Résultat, j'ai frôlé le coup de cœur… Un livre dont la trame est orchestrée avec brio et dont écriture enrôle le lecteur !



Je remercie Louis-Stéphane Ulysse pour son livre et les éditions du Serpent à Plume.

D’autres avis chez l’ami BOB !

SOURCE : http://fibromaman.blogspot.com/2010/09/louis-stephane-ulysse-harold.html