LA FONDATION POPA / OLIVIER DELCROIX / LE FIGARO


La Fondation Popa L.-S. Ulysse Éditions du Panama, 316 p., 17 eur.


15/10/2007 | Mise à jour : 05:50
| Ajouter à ma sélection

 Et si Metzler Popasic (dit Popa), plasticien né en mars 1933 à Zagreb, avait réellement existé ? Et si cet artiste génial, dont l'oeuvre évoque tour à tour les figures de Dali, Warhol ou Picasso, avait mystérieusement perdu la mémoire ? Un génie du XXe siècle amnésique, perdu en 2007, voilà le point de départ du septième roman de Louis-Stéphane Ulysse. Par petites touches impressionnistes, chapitre après chapitre, La Fondation Popa distille son intrigue, ses anecdotes et ses coups de folie. Du « canapé orange » à l'omniprésente silhouette de Mme Pompidou, en passant par l'hilarante invasion des « petits Chiliens réfugiés », ce roman singulier, à l'ironie mélancolique, se veut une évocation surréaliste, un rien cruelle du monde de l'art doublé d'une réflexion sur la création. « On peut faire n'importe quoi, sauf n'importe quoi » disait Luis Bunuel. C'est exactement ce qu'a fait l'auteur !Olivier Delcroix